Prod’ergo : Ergonomie, Design Thinking, et interface numérique

logo PRODERGO 2017 Nous connaissons tous sans le savoir Prod’ergo, à travers pour exemple emblématique la réalisation du cahier des charges du vélo de la Poste 2005 qui continu à équiper les facteurs cyclistes, et dont la version grand public fut élue « vélo de l’année ».
Ce cabinet conseil en ergonomie et en Design Thinking oeuvre depuis plus de 25 ans dans l’accompagnement des stratégies et des méthodes d’innovation ou de conception de produit/service/espace et des interfaces numériques.
Sans oublier le domaine plus classique d’amélioration de la qualité de vie, du bien-être au travail ainsi que les démarches de prévention des TMS (ou Troubles musculo-squelettiques).

Rencontre avec Patrick Faouën son fondateur

www.prodergo.com

Circumflex : Vous êtes sur le point de célébrer les vingt sept ans de Conseil au sein de Prodos puis de Prod’ergo. Pouvez-vous nous présenter votre activité en quelques mots ?

Patrick Faouën: Basé à Lyon-Villeurbanne nous sommes au service d’entreprises de toute taille, des secteurs public ou privé, qui veulent innover ou concevoir de manière efficace en valorisant ou préservant le potentiel humain.
L’ergonomie se base sur la connaissance des facteurs humains d’une part mais aussi sur l’accompagnement des logiques des acteurs du projet autour d’un consensus qui permet de mutualiser les compétences. L’engagement et la satisfaction obtenu par l’ensemble des participants préside en effet à la réussite du projet.
Nous pouvons également faire appel à d’autres compétences nécessaires au projet grâce à notre groupe d’expert-partenaires.
Nous garantissons ainsi les meilleures étapes de déroulement de projet orienté utilisateurs et usages par notre méthode CO-UX©, ainsi que la découverte des axes d’innovation les plus pertinent, au regard de la concurrence notamment.

Circumflex: Sur quoi reposent vos savoir-faire ?

Patrick Faouën : Nous ne nous considérons pas comme des Experts qui appliquons des connaissances mais comme des Intervenants qui construisons leur mission de manière collaborative et participative avec les acteurs du projet de l’entreprise qui fait appel à nous.
Il s’agit de faire monter en compétence chacun pour une action efficace et durable dans le temps.
Innover ou concevoir nécessite au préalable de comprendre les usages actuels dans des domaines parfois éloigné de la problématique de départ.

L’étude des situations de références nous permet d’anticiper les réactions probables des utilisateurs dans les nouveaux usages attendus.
Notre force réside aussi tout à la fois dans l’évaluation des conséquences de ces usages futurs et dans la définition du cahier des charges qui va permettre de minimiser les itérations et nombre de prototypes à réaliser.
Les préconisations apportées pour chacun des critères d’usage, de confort, d’efficacité, de santé/sécurité, d’acceptabilité ou encore d’adaptabilité aux contextes, sont étudiées de manière systémique les uns en relation avec les autres.
Nos interventions aboutissent le plus souvent à une diminution de la durée habituelle du projet et des coûts pour l’entreprise.

Circumflex:En 25 ans d’existence, Prod’Ergo a nécessairement vécu quelques grandes histoires et rencontré le succès. Parlez-nous de vos plus belles réalisations.

Patrick Faouën : Citons ici une mission mixte de prévention des risques et de conception. Dans le cadre d’un appel d’offre de LA POSTE pour la réalisation de études ergonomiques sur la distribution en vélo, Prod’Ergo a été retenu pour l’étude des causes de pénibilité et également la réalisation du cahier des charges ergonomiques du futur vélo des facteurs à partir de tests en conditions de travail réel. A noter que ce vélo n’a toujours pas changé depuis due à la satisfaction des facteurs français, en dehors de l’intégration d’une assistance électrique.
Deuxième exemple dans le secteur de l’innovation, d’un corset innovant par ORMIHL DANET diffusé dans plusieurs pays avec la collaboration de spécialistes en médecine et chercheur en Université pour étudier les effets réellement obtenu à plus ou moins long terme du système mis au point (Lordactiv®) mis au point après de nombreux tests de prototypes auprès de patients lombalgiques équipés pendant plusieurs semaines.

Circumflex : On parle beaucoup de Troubles musculo-squelettiques (TMS) et d’aménagement d’espace ou de poste de travail. Votre point de vue sur ces questions ?

Patrick Faouën : Conscient de l’importance des facteurs psycho-sociaux dans l’origine des plaintes de TMS, il n’en reste pas moins que des facteurs organisationnel et d’environnement matériel sont impliqués telles que les dernières études le montrent, notamment dans le secteur tertiaire comme dans l’industrie. Les postures de travail assis et debout combinées aux gestes répétitifs sont impliqués dans l’apparition de cette fatigue et des douleurs chroniques.
La diversité des activités et des positions de travail constituent des facteurs de prévention non négligeables encore peu suffisamment pris en compte en France.
Nos expériences en entreprises et nos activités de recherche et développement de solutions adaptables ont apportées leur preuve, en milieu tertiaire en particulier. Notre expertise sur les postes sédentaires, sur les postes informatiques s’enrichit régulièrement avec les avancées technologiques et ergonomiques. Il a été en effet constaté des gains de productivité par l’amélioration de dépense énergétique autant que du niveau de vigilance dans certains environnements de travail bien adaptés.
Des progrès restent à faire pour démocratiser ces nouveaux usages aussi variés que les conditions globales de travail le sont. Nous constatons que ces nouveaux aménagements s’éloignent des normes et recommandations générales (notamment françaises) et que les règles de prévention sont difficilement universels.

Circumflex : Quelle est l’actualité 2017 pour Prod’Ergo ?

Patrick Faouën: Nous travaillons actuellement sur les supports d’aide à la posture de travail debout et sur l’ergonomie des interfaces numériques avec l’accompagnement de la start-up ParkMatch qui a développée une nouvelle application qui propose le premier service de location parking entre particuliers sans rencontre et sans installation sur le système d’ouverture. Ce service sera testé auprès du public à l’occasion de la Biennale Internationale du Design à St Etienne qui débute prochainement.
A découvrir !