« Il n’y a pas pire que de mourir en bonne santé »